Assistant juridique

LE METIER

L’assistant juridique est rattaché à un directeur juridique ou à un avocat. Il doit gérer le secrétariat et assister son supérieur au quotidien, en tenant compte des procédures et règlements en vigueur.

Il travaille donc dans le service juridique d’une grande entreprise ou dans un cabinet d’avocat, d’huissier, de notaire.

LES MISSIONS

L’assistant juridique doit :
-> assurer l’accueil physique et téléphonique des clients, des visiteurs et du personnel
-> s’occuper du tri, de la rédaction, de l’envoi et du suivi de divers documents
-> gérer la mise sous cote des pièces de dossiers de plaidoirie
-> assurer le suivi des contentieux
-> assurer la mise à jour des documents juridiques
-> gérer les commandes de fournitures
-> organiser les déplacements, réunions et séminaires (réservations, rendez-vous…)
-> assurer la communication interne (notes de service, comptes-rendus…).

LES QUALITES ET COMPETENCES REQUISES

L’assistant juridique doit être rigoureux, organisé, dynamique, autonome et disponible, en possédant des qualités relationnelles et rédactionnelles. Il doit faire preuve de souplesse et d’un sens des initiatives.

Il doit maîtriser une suite bureautique, notamment Excel et Word et savoir s’exprimer en anglais dans un environnement international.

Enfin, l’assistant juridique doit avoir des connaissances de l’environnement juridique (vocabulaire, constitution de dossiers) et de la sténographie ; il doit surtout maîtriser l’orthographe et avoir une très bonne vitesse de frappe.

LA FORMATION

Différents diplômes et formations mènent au métier d’assistant juridique :
-> le BAC pro. Secrétariat
-> les BTS en Secrétariat (BAC+2)
-> le BTS Notariat (BAC+2)
-> le DEUST Assistant Juridique (BAC+2)
-> le DUT Carrières Juridiques (BAC+2)
-> les Licences pro. Activités Juridiques spécialité Assistant Juridique (BAC+3)
-> les ESAS
-> les ENADEP.

LE SALAIRE ANNUEL

Pour un débutant, le salaire se situe entre 22 000 et 26 000 €.
Pour un intermédiaire, il est plutôt entre 26 000 et 30 000 €.
Pour un confirmé, il peut aller de 30 000 à 35 000 €.

Retour aux actus