Etre recruté par les réseaux sociaux : fantasme ou réalité ?

Le recrutement par les réseaux sociaux reste encore à l’état d’ébauche : aujourd’hui, ils ne sont pas indispensables pour trouver un emploi. Mais à quoi doit-on s’attendre demain ? Les candidats apprennent progressivement à maîtriser leur image professionnelle sur Internet et les recruteurs découvrent petit à petit le recrutement Web 2.0. Il y a fort à parier que cela deviendra alors tout à fait ordinaire dans les prochaines années.

Perdu parmi les réseaux sociaux ? Suivez le guide !

Bien sûr, ne comptez pas uniquement sur les réseaux sociaux professionnels pour trouver un emploi. Il vous faudra chercher de votre côté. Sachez toutefois que disposer d’un profil professionnel en ligne montre que vous êtes actif et que votre démarche est dynamique.

D’abord, ne développez pas votre réseau au dernier moment : faites-le quand vous êtes encore en poste ou en formation, par exemple. Cela vous laisse le temps de tisser des liens et d’enrichir votre profil de vos expériences et de vos activités extra-professionnelles.

Lorsque vous créez votre compte, n’oubliez pas de compléter votre profil au maximum :

  • -> apportez des informations complémentaires à votre CV (sinon, cela n’a aucun intérêt) ;
  • -> décrivez les missions et tâches effectuées ;
  • -> intervenez sur les groupes de discussion pour vous faire une place et rencontrer des profils similaires au vôtre ;
  • -> actualisez votre profil régulièrement ;
  • -> répondez aux éventuelles sollicitations des recruteurs même si votre réponse est négative (la politesse ne coûte rien).

En plus d’être présent sur Internet (et donc visible), la création et l’entretien de votre profil seront un bon moyen d’apprendre à maîtriser votre image numérique.

Enfin, une fois inscrit sur un réseau social professionnel, n’hésitez pas à l’inscrire sur votre CV. Le recruteur ne manquera pas d’y jeter un œil et si votre profil est bien complété, vous pourriez alors vous démarquer des autres.

Les jeunes raffolent-ils des réseaux sociaux professionnels ?

Eh bien non ! Gare aux préjugés ! Les jeunes sont nombreux à trouver des imperfections aux réseaux sociaux professionnels.

Selon une étude réalisée par Jobteaser, ils sont 53 % à être inscrits sur LinkedIn ou Viadeo mais reprochent tout de même aux réseaux sociaux professionnels de manquer de convivialité et d’être trop fermés.

86 % des inscrits ont créé leur profil pour avoir une présence professionnelle en ligne, sans pour autant mener des recherches par ce biais. La plupart n’ont donc pas de démarche active mais il leur semble tout de même important d’exister sur la toile.

Enfin, on notera que 79 % des jeunes sondés ne veulent ni être contactés ni joindre eux-mêmes les recruteurs via Facebook. Tout simplement parce qu’ils n’en n’ont pas une image professionnelle et préfèrent s’en servir pour leur usage personnel.

Réseaux sociaux professionnels : l’outil du futur ?

Les réseaux sociaux vont sûrement devenir un outil de recherche de candidats significatif pour les recruteurs. Ils chercheront, par ce biais, à sélectionner les candidats comme ils le font actuellement par d’autres moyens (CVthèques, candidatures spontanées…).

Les réseaux sociaux construisent l’image publique des individus. L’e-réputation pourrait donc devenir un nouveau critère de sélection : on départagerait deux candidats aux profils similaires par leur présence et leur réputation numérique.

Aujourd’hui, les Ressources Humaines manquent peut-être de temps et de l’expertise nécessaire pour utiliser les réseaux sociaux à des fins professionnelles, mais cela ne durera pas.

Retour aux actus