Journée de solidarité pour les intérimaires

A quelle date est fixée la journée de solidarité ?

La journée de solidarité est une journée de travail supplémentaire fixée à une date librement choisie par l’employeur. Il convient donc de vous faire préciser par l’entreprise utilisatrice, au moment de l’établissement du contrat de mission, la date de la journée de solidarité qu’elle aura retenue.

Lundi de Pentecôte: jour férié ou pas ?

Le lundi de Pentecôte est bien un jour férié. Ainsi, le lundi de Pentecôte n’est pas retenu comme journée de solidarité, il est alors rémunéré comme un jour férié.

Comment sont rémunérés les salariés intérimaires pour la journée de solidarité ?

La journée de solidarité est une journée de travail normale pour les salariés intérimaires. Ils sont donc rémunérés sur la base du nombre d’heures effectuées au cours de cette journée. Les heures effectuées sont payées au taux normal, même si la journée de solidarité est fixée un jour férié. Cette journée peut déclencher des heures supplémentaires si les salariés intérimaires ont travaillé plus de 35 heures au cours de la semaine.

Que se passe t-il lorsque l’entreprise utilisatrice impose un JRTT pour la journée de solidarité ?

Si les salariés de l’entreprise utilisatrice ne travaillent pas pendant cette journée et se voient imposer la prise d’un JRTT, les salariés intérimaires prendront également un JRTT.

S’ils n’ont pas de JRTT, la journée de solidarité devra être payée, sauf si le contrat de mission prévoit que le journée de solidarité sera non travaillée et non rémunérée.

 

Retour aux actus