L’entretien téléphonique : une étape du recrutement à ne pas négliger

Vous venez de commencer votre vaisselle ou d’entrer dans un bus rempli à ras bord et tout à coup, votre téléphone sonne. Naturellement, vous décrochez. Au bout du fil, un recruteur prêt à vous poser quelques questions à propos de votre candidature ou de votre recherche d’emploi. Ne paniquez pas ! Pour éviter les maladresses et optimisez vos chances, suivez les conseils qui vont suivre pour que tout se passe à merveille.

L’entretien téléphonique, à quoi ça sert ? 

L’entretien téléphonique n’a rien d’original, il est largement pratiqué et a de nombreux avantages (économie de temps, contact direct et échange immédiat…). Il peut aussi avoir plusieurs objectifs :

  • -> la présélection de candidats

Le choix des candidats qui obtiendront un entretien par la suite se fait donc selon les premières impressions des recruteurs et les critères du poste à pourvoir.

  • -> la sélection d’un candidat qu’on ne peut rencontrer physiquement pour diverses raisons (éloignement géographique, problème de transport, incapacité d’accueil…)

Dans ce cas, l’entretien se fait sur rendez-vous. Le recruteur ne vous appellera pas spontanément pour un véritable entretien, il préférera convenir avec vous d’une heure où vous serez tous les deux disponibles.

Entretien téléphonique : chacun son rôle 

-> Le recruteur n’a qu’un seul objectif : valider l’adéquation de votre profil avec le poste à pourvoir. Il vous posera donc les questions classiques d’un entretien concernant votre parcours, votre projet professionnel, vos disponibilités, vos prétentions salariales, votre expérience, vos compétences, vos attentes…

-> S’il s’agit d’un entretien de présélection, le recruteur vous demandera également quel type de contrat vous recherchez et jusqu’où vous êtes prêt à vous déplacer géographiquement. Selon vos réponses, il pourra vous proposer un autre rendez-vous téléphonique ou un entretien physique.

-> Pour optimiser vos chances, vous devez à tout prix donner une image professionnelle, disponible, motivée, aimable et polie. Proscrivez donc le retard, le bruit, l’inattention, le bredouillement, l’antipathie et la nonchalance.

Quelques conseils pour réussir son entretien téléphonique 

Tenez compte des conseils suivants, montrez-vous motivé et tout se passera bien !

  • -> Assurez-vous d’être bien installé, au calme, sans enfant, sans télévision ni radio, les fenêtres fermées, la machine à laver éteinte… prêt à défendre votre candidature.

Si ce n’est pas le cas lorsque le recruteur vous appelle, n’hésitez pas à lui expliquer que vous serez prêt dans 15 minutes ou à une heure précise, surtout si vous êtes dans les transports en commun ou en train de faire vos courses.

Il ne vous en tiendra pas rigueur. Après tout, si aucun rendez-vous téléphonique n’était prévu, il comprendra et même, il appréciera que vous considériez cet entretien avec autant de sérieux.

Par contre, si un rendez-vous téléphonique est prévu, faites en sorte d’être prêt et disponible lorsque le recruteur vous appelle, c’est la moindre des choses.

-> Connaissez votre CV : Lorsque l’on recherche un emploi, cela peut sembler évident mais ça ne l’est pas pour tout le monde. L’idéal est de l’avoir à portée de main et de s’en servir d’aide-mémoire (mais ne le lisez pas, le recruteur l’entendrait).

-> Connaissez l’annonce à laquelle vous avez postulé (sauf si vous n’avez postulé à aucune offre et que le recruteur vous contacte spontanément) et restez cohérent : elle stipule que le poste pourra évoluer vers du management ? Ne dites pas que cela ne vous intéresse pas !

-> Respirez calmement, parlez distinctement, souriez, bref, adressez-vous à votre recruteur comme s’il était en face de vous. Il tiendra compte de votre voix et de votre manière de vous exprimer. Evitez donc de limer vos ongles, de fumer ou de surfer sur Internet, votre interlocuteur sentira immédiatement si vous êtes distant ou déconcentré.

-> N’hésitez pas à prendre les choses en main si le recruteur vous le permet, en posant quelques questions sur le poste et/ou l’entreprise.

-> Évitez les messageries originales, fantaisistes ou musicales… soyez professionnel jusqu’au bout.

Retour aux actus