Comment réduire le turn-over ?

Le turn-over est un processus tout à fait naturel au sein des entreprises. S’il reste faible, pas besoin de s’inquiéter. En revanche, s’il devient trop important, il est temps de réagir car quelque chose ne va pas dans l’organisation et les choix de la société.

Le turn-over, qu’est-ce que c’est ?

En France, lorsque l’on parle de turn-over, on fait référence à la rotation du personnel, au mouvement (entrées et sorties) des salariés dans une entreprise.
Il se fait de manière naturelle et cela est tout à fait normal : les salariés (entrants ou sortants) peuvent aspirer à une nouvelle carrière, avoir des impératifs, etc. Toutefois, si la rotation du personnel est trop importante, il est alors temps de réagir.

Les causes et conséquences du turn-over

Un turn-over trop élevé n’est jamais dû au hasard. En voici les raisons principales :
– les salariés travaillent dans de mauvaises conditions (inconfort, manque de moyens…)
– ils n’ont pas de perspective d’évolution
– les salaires sont peu valorisés
– les salariés subissent une forte pression liée à la productivité
– les tâches sont répétitives
– il n’existe pas ou peu de dialogue social (manque de communication)
– les salariés ont été mal intégrés à l’entreprise
– ils manquent de reconnaissance et d’équité
Les salariés qui ne voient pas leur avenir professionnel dans votre entreprise, pour toutes sortes de raisons, n’hésiteront pas à la quitter dès que l’occasion se présentera. En conséquence :
– la qualité du travail sera moins bonne
– l’image de l’entreprise se détériorera
– les coûts de recrutement augmenteront, surtout si le turn-over est élevé

Comment remédier au turn-over ?

► Calculer le taux de turn-over
Pour remédier à un turn-over, mieux vaut connaître son taux. Voici comment le calculer :
 sur une période donnée, vous ajoutez le nombre de salariés entrants au nombre de salariés sortants et divisez le tout par 2. Enfin, vous divisez le total obtenu par le nombre de salariés dont vous disposiez au début de la période. Vous multipliez ce nouveau total par 100 pour obtenir un pourcentage.
exemple : sur toute l’année 2010, 5 salariés sont arrivés dans votre entreprise et 7 en sont partis. Vous ajoutez ces deux chiffres et divisez le total par deux :
5 + 7 = 12
12 / 2 = 6
Le 1er janvier 2010, votre entreprise comprenait 75 salariés.
6 / 75 = 0,08
0,08 x 100 = 8
 votre taux de turn-over est donc de 8 %, dans la moyenne. Au-dessus de 15 %, le taux devient trop élevé.
► Effectuer un audit de l’entreprise
Si vous constatez que votre taux de turn-over est trop élevé, pensez à effectuer un audit de toute l’entreprise, afin de détecter ce qui pose problème. Pour réagir à un turn-over important, il est en effet essentiel d’en comprendre l’origine.
► Prévoir un plan d’action
Une seule solution si vous faites face à un turn-over élevé : prévoir un plan d’action pour améliorer tout ce qui pose problème. Pensez, par exemple, à :
o encadrer chaque salarié, en instaurant des réunions ou des rendez-vous réguliers, où vous serez à l’écoute et prêt à prendre ses considérations en compte (sachez communiquer, soyez flexible…) ;
o aménager un environnement de travail de qualité. Certes, le confort a un coût mais permet d’éviter le turn-over qui, lui, coûtera beaucoup plus cher ;
o préparer correctement l’accueil et l’intégration de vos nouveaux salariés ;
o établir une relation de confiance avec vos salariés, grâce à un management de proximité ;
o féliciter vos salariés, valoriser leurs compétences et leur travail ;
o vérifier votre politique de rémunération (pourquoi ne pas développer l’intéressement ?) ;
o envisager de former vos managers à la gestion du stress, pour qu’ils sachent mieux encadrer leurs équipes ;
o faire le choix du télétravail à temps partiel pour certains salariés (selon l’activité de votre entreprise) ;
o favoriser les lieux d’échange et de convivialité dans l’entreprise ;
o proscrire les pratiques discriminatoires et peu éthiques (harcèlement, travail abusif des stagiaires, cybersurveillance, etc.).

Retour aux actus