Responsable import export

LE METIER

Le responsable import-export s’occupe du développement des ventes de son entreprise, à l’importation ou à l’exportation. Rattaché à la direction générale ou à la direction commerciale, il doit donc analyser les besoins des clients, préparer les propositions commerciales, négocier les contrats et traiter les commandes, avec l’aide d’un assistant import-export.

Le responsable import-export peut travailler dans le secteur de l’industrie, de l’informatique, de l’électronique, de l’ingénierie, de l’agroalimentaire, de l’aéronautique, etc. Il est présent dans les grandes entreprises mais aussi de plus en plus dans les PME-PMI grâce au développement des échanges internationaux.

LES MISSIONS

Le responsable import-export doit :
-> coordonner et animer les équipes internes et les partenaires extérieurs (grossistes, fabricants, distributeurs)
-> définir les objectifs commerciaux et les modalités commerciales
-> prospecter les clients étrangers
-> fidéliser les clients et les fournisseurs internationaux
-> négocier les contrats

LES QUALITES ET COMPETENCES REQUISES

Le responsable import-export doit être autonome, diplomate, avec un bon sens relationnel. Il doit avoir de solides connaissances juridiques (incoterms, réglementation des pays importateurs, droit commercial, fiscalité internationale) et maîtriser l’anglais courant et technique. La connaissance d’une ou de plusieurs autres langues étrangères est un plus.

LA FORMATION

Différents diplômes et formations mènent au métier de responsable import-export :
-> le BTS Commerce International (BAC+2)
-> le BTS Management des Unités Commerciales (BAC+2)
-> la maîtrise LEA option Commerce International (BAC+4)
-> les Masters 1 et 2 dans les domaines de la vente/économie/commerce (BAC+4, BAC+5)
-> les écoles de commerce spécialisées à l’international (ESCE, ACI…)
-> les écoles de management (EMLV…)

LE SALAIRE ANNUEL

Pour un débutant, le salaire se situe entre 30 000 et 35 000 €.
Pour un intermédiaire, il est plutôt entre 35 000 et 38 000 €.
Pour un confirmé, il peut aller de 40 000 à 60 000 €.

Retour aux actus