Savoir établir la confiance, la clef d’un recrutement mutuel

Pour rassurer le recruteur, le candidat doit comprendre et prendre en considération ses attentes. Cela se sait de plus en plus: lors d’un recrutement, le recruteur a aussi peur que vous, candidat. En entretien, vous devez donc le rassurer sur son choix et pour installer la confiance, l’empathie est la ressource qu’il vous faut. « C’est la base du commerce, au sens de la relation, que de se mettre à l’écoute de tous les signaux, explicites et implicites, envoyés par son interlocuteur », souligne Béatrice Louvet, directrice générale du Groupe Transition. L’exercice demande de questionner, puis d’éclairer.

Questionner pour découvrir le contexte

« Allez-y, je vous écoute! », invite le RH ou l’opérationnel. Vous pouvez vous lancer dans un exercice de haute-voltige en répondant sans filet, c’est-à-dire sans rien connaître (ou le si peu que dit l’annonce) des attentes de la personne qui vous reçoit. Ou assurer votre présentation en questionnant votre interlocuteur. « Avant de vous dévoiler, vous devez savoir ce sur quoi vous êtes techniquement attendu », pointe notre interlocutrice. Fusion, changement d’actionnaire, développement à l’international, nouvel outil, lancement de produit etc: selon le contexte, la mission du poste à pourvoir diffère et compétences techniques, comme l’anglais ou la connaissance d’un logiciel, seront accessoires ou indispensables.

Retrouvez l’intégralité de l’interview du 01/05/2017, réalisée par la journaliste Sophie GIRARDEAU pour le compte de MONSTER, en cliquant sur le lien suivant:

https://www.monster.fr/conseil-carriere/article/savoir-etablir-la-confiance-la-clef-d-un-recrutement-mutuel

Retour aux actus