Qu’est-ce qu’une indemnité de fin de mission (IFM) et comment la calcule-t-on ?

Une indemnité de fin de mission est destinée à compenser la précarité de l’emploi et correspond au moins à 10 % de la rémunération totale brute perçue pendant la durée du contrat de travail temporaire.

Elle doit être versée à l’issue de chaque mission et doit figurer sur le bulletin de salaire correspondant. Elle est imposable et soumise aux charges sociales.

L’indemnité n’est pas due en cas de :

-> conclusion d’un CDI avec l’entreprise utilisatrice

-> rupture du contrat à l’initiative de l’intérimaire, qui justifie d’une embauche en CDI

-> rupture du contrat pour faute grave de l’intérimaire

-> contrat de mission-formation

-> contrat saisonnier ou d’usage

-> refus de la « souplesse » prévue au contrat, de la part de l’intérimaire

-> abandon de la mission de la part de l’intérimaire

Retour aux actus