Témoignages

Recrutement Cadres, Executive Search, Management de transition

Ils nous ont fait confiance

Entreprises, Cadres et Managers  

Nous avons répondu à leur besoins et les avons accompagnés lors de leur prise de poste ou pendant leur mission. Ils font part de leur expérience de collaboration avec TRANSITION.

Véronique B.

RRH au sein du groupe TRW

J’ai pu apprécier l’accompagnement du Groupe Transition. De l’approche du candidat à la mise en relation avec l’entreprise, leur recherche de l’adéquation entre les deux acteurs reste une priorité. Mais, ils savent aussi sortir des sentiers battus et proposer aux entreprises leur choix de candidat, parfois atypique. De cet échange, important pour l’avenir de la mission, naît souvent de belles aventures professionnelles et humaines.

En effet, la difficulté première d’une mission reste l’intégration et la capacité d’adaptation du candidat. Se fondre rapidement dans les us et coutumes, être rapidement opérationnel, ce perturbateur qu’est le Manager de Transition, venant souvent bousculer des habitudes de travail, se doit d’être rapidement efficace et légitime dans son poste.

C’est dans ce subtil mélange que réside l’atout d’un Manager de Transition, adaptabilité, polyvalence et technicité devenant presque une seconde nature.

J’ai beaucoup appris, humainement et professionnellement au travers des différentes missions effectuées. Gérer l’humain, représentant une part importante de mon métier de R.H., il est toujours très intéressant d’appréhender différentes organisations et politiques d’entreprises, de la PME aux Grands Groupes.

Ces différentes visions des Directions Ressources Humaines m’ont amenées aux cours des ces années à ajuster mon approche du métier.

Un seul bémol la fin de mission qui laisse parfois un goût de regret, la place du consultant prend alors tout son sens afin de rebondir vers de nouveaux horizons.

Marc A.

Manager de transition – Chef comptable dans un Groupe industriel

Marc Aboulhair, 48 ans est titulaire d’un DEC (Diplôme d’Expert Comptable). Il est en mission de management de transition pour Transition dans un grand groupe industriel depuis environ 2 ans et demi. Il occupe un poste de chef comptable en relation directe avec le DAF de l’entreprise. C’est sa dixième mission de management de transition depuis 8 ans.

« Le management de transition est pour moi un état d’esprit, j’aime changer de mission et travailler dans des secteurs économiques différents, c’est humainement et professionnellement très enrichissant. Cela m’a par exemple permis d’intervenir depuis 10 ans dans des univers différents comme : la distribution, la pharmacie, l’énergie, le prêt-à-porter, … d’intervenir sur des missions légales de commissariat aux comptes, de faire de l’audit, et de participer à la mise en plate-forme de l’ensemble de la comptabilité d’un grand groupe intervenant dans le secteur du négoce électrique industriel, …

Pour cela je dois remercier les consultants de Transition qui m’ouvrent des portes et me permettent de faire des missions passionnantes et, au fil des missions, d’enrichir mon CV.

Dans les petites entreprises nous intervenons souvent en pompier, parce que le chef comptable vient de tomber malade et qu’il convient de reprendre l’activité quotidienne le plus rapidement possible. Dans les grands comptes c’est sensiblement différent, le management de transition est plus vécu comme une variable d’ajustement, pour lancer une nouvelle activité ou permettre d’affecter un cadre de l’entreprise sur un autre projet plus stratégique.
L’expérience acquise au cours de ces différentes interventions dans les entreprises où nous avons fait des missions nous sert en interne pour justifier nos choix et nous donne une certaine crédibilité, ce qui facilite notre intégration avec les équipes en place.

Le plus dur dans notre métier, c’est quand la mission se termine et qu’il faut partir. C’est quelques fois difficile car des liens se sont créés ! ».

Christine A.-W.

Manager de transition – Fujifilm

Etre manager de transition, c’est être celui ou celle qui fait bouger le curseur, qui met l’huile dans les rouages et qui réinsuffle la culture du résultats à des équipes ou à des managers qui n’ont plus assez de recul pour aller à l’essentiel et faire avancer les projets. C’est la personne à laquelle vont se référer les acteurs et les décideurs, que ce soit dans un contexte d’évolution des structures et des stratégies ou dans une simple redimensionnement de fonction.

C’est très valorisant de pouvoir en peu de temps imprimer sa marque et dénouer les fils de ce qui pouvait sembler inextricable. Le manager de transition n’a pas le poids de l’histoire, ne  fait pas de politique, n’a aucun plan de carrière à préserver, son regard est neuf, il s’enrichit de toutes les rencontres, de tous les succès et de toutes les résolutions de problèmes. Son positionnement est particulier, il gère sa mission et fait dans le même temps des recommandations pour faire progresser l’environnement social, humain et managérial de l’entreprise, qu’elle soit grande ou petite. Le manager de transition sait que quel que soit le domaine, les problématiques humaines et sociales sont les mêmes et il peut fonctionner par analogie sans être jamais prisonnier d’aucun schéma préétabli.

A 51 ans, j’exerce cette fonction aussi bien comme Directeur des Ressources Humaines que comme Directeur des Relations Sociales depuis 7 ans. J’ai pu ainsi mettre en place la fonction ressources humaines dans des filiales de groupes internationaux qui se développait en France ou des PME, gérer des fusions-acquisitions-absorptions, voire des externalisation d’activité, procéder à des réorganisations, fluidifier le dialogue social… avec toujours à l’esprit l’équilibre parfois délicat entre les enjeux business, les aspirations du dirigeant et les attentes des collaborateurs et des partenaires sociaux.